Les Packers de Green Bay Effectuent 3 Transactions lors de la draft fictive finale de 7 tours

Dans cette dernière draft fictive de sept tours de l’intersaison 2020, les Packers de Green Bay finissent par effectuer trois transactions afin de repartir avec des joueurs d’impact.

Nous sommes enfin à quelques jours du repêchage de la NFL et cela signifie que ce sera mon dernier repêchage fictif de sept tours de cette intersaison 2020. Et comme c’est le dernier depuis quelques mois, tout comme le GM Brian Gutekunst l’a fait dans le passé, j’étais agressif en faisant des transactions.

Bien que les Packers de Green Bay aient 10 choix au repêchage, ils n’ont pas beaucoup de capital au repêchage avec sept de ces choix à venir le jour 3 et cinq d’entre eux dans les tours 6 ou 7. Donc, après avoir échangé au 1er tour, j’ai ensuite échangé deux autres fois pour aller chercher des joueurs qui, je pense, pourraient aider tout de suite.

Maintenant, faire trois transactions dans un projet peut sembler beaucoup, mais nous avons déjà vu Gutey faire de même. En 2018, il échangerait au 1er tour avec La Nouvelle-Orléans, puis échangerait avec Seattle pour sélectionner Jaire Alexander. Il échangerait ensuite une fois de plus au 3e tour pour ensuite sélectionner Oren Burks.

Un autre point que je veux faire est que je n’ai pas fait un échange juste pour faire un échange. Je l’ai fait parce que les joueurs que je voulais n’étaient pas disponibles ou que je me suis déplacé pour obtenir des joueurs que j’aimais vraiment. Et je serai sûr d’expliquer chacun de ces mouvements une fois que je serai à chaque choix.

Donc, avec tout cela à l’écart, en utilisant la machine de brouillon de Pro Football Network, voici mon dernier brouillon de sept tours de l’intersaison 2020.

2e Tour, Choix 40 (De Houston): Jalen Reagor WR-TCU

À moins qu’un prospect de premier plan tombe à Green Bay au 30e rang, il n’y a vraiment que deux joueurs qui pourraient être là où je n’envisagerais pas un échange. Et ce serait Justin Jefferson ou Josh Jones. Cependant, dans ce scénario, les deux avaient disparu, j’ai donc décidé de revenir avec Houston était le meilleur choix et cela a fini par payer assez bien.

Bien que Reagor soit un peu plus petit que le type de receveur que les Packers recherchent habituellement, il peut donner à ce jeu de passes une présence qu’ils n’avaient pas la saison dernière. Aligné en face de Davante Adams, il devrait avoir de nombreuses opportunités individuelles de gagner en fond de terrain, et en plus de cela, il peut devenir une véritable arme à partir de la fente tout en étant utilisé sur les balayages et les écrans.

2e ronde, Choix 62: Zack Baun LB – Wisconsin

Malgré ce que certains peuvent vouloir, la rédaction précoce d’un secondeur n’est pas un must pour moi. Cependant, je ne pouvais pas laisser passer Zack Baun qui, je pense, serait un très bon ajustement dans la défense de Mike Pettine. Pendant son séjour au Wisconsin, il avait montré qu’il pouvait se défendre contre la course, faire pression sur le quart-arrière, tout en tenant le sien en couverture. Et c’est cette polyvalence qui l’a propulsé sur les planches de projet au cours des derniers mois.

Ronde 3, Choix 90 (De Houston): Troy Pride Jr. CB – Notre Dame

Le poste de demi de coin est un besoin très sous-estimé pour les Packers de Green Bay et bien que Troy Pride Jr. ait certainement encore des domaines à améliorer, il a également beaucoup de bonnes qualités. D’une part, il est extrêmement rapide, ce qui lui rend très difficile de se faire battre en profondeur et il est excellent en couverture d’homme, ce qui est un must pour réussir dans la défense de Mike Pettine. Certes, ses compétences de balle ont besoin d’un travail important, mais il est sûr qu’il est collant dans la couverture.

Round 3, Pick 94: Jack Driscoll OT-Auburn

Alors que dans un monde parfait, j’aurais décroché l’un des 5 meilleurs plaqués de cette catégorie au Round 1, j’ai toute la confiance que Driscoll peut devenir le plaqueur droit de Green Bay du futur. Bien qu’il n’ait pas reçu une tonne d’attention, sa technique est très solide et c’est aussi un très bon athlète. Une année pour apprendre et devenir plus fort derrière David Bakhtiari et Rick Wagner contribuera grandement à préparer le jeu de Driscoll.

Ronde 4, Choix 136: Leki Fotu IDL – Utah

La saison dernière, nous avons vu le milieu de la défense des Packers de Green Bay se déchirer par les running backs adverses, alors trouver de l’aide à Kenny Clark à l’intérieur devrait absolument être sur la liste des choses à faire. Et bien que Fotu ne soit probablement pas d’une grande aide lorsqu’il s’agit de faire pression sur le quart-arrière au début de sa carrière, il peut intervenir et donner un coup de pouce contre la course dès le jour 1.

Ronde 5, Choix 150 (De New York): Antonio Gibson WR / RB- Memphis

Gibson est un joueur que je voulais vraiment et je ne pensais pas qu’il allait durer jusqu’au choix 175. Donc, au lieu de cela, j’ai fait un échange avec les Giants de New York en leur donnant des choix 175, 192 et 208 en échange de choix 150.

Dans cette attaque des Packers de Green Bay, Gibson sera une arme polyvalente, se déplaçant partout dans la formation, et quelqu’un qui peut créer et exploiter les discordances. La saison dernière à Memphis, il a totalisé 369 verges au sol à plus de 11 verges par course tout en repartant avec 735 verges par la voie des airs à un énorme 19,3 verges par prise. Et une grande partie des dégâts causés dans le jeu de passe provenaient de la machine à sous.

6e ronde, Choix 209: Jon Runyan OT – Michigan

Vous ne pouvez jamais avoir trop de profondeur sur la ligne offensive et cela sonne particulièrement vrai pour les Packers de Green Bay qui auront des décisions difficiles à prendre à la position la prochaine saison morte. Runyan sera probablement à son meilleur niveau dans la NFL, mais il a le potentiel de prendre le relais au tacle si nécessaire.

7e ronde, Choix 225 (De Baltimore): Tanner Muse S – Clemson

Tanner Muse est un autre joueur que j’aime beaucoup et qui, je pense, s’intégrera bien à la défense de Mike Pettine étant donné sa capacité à jouer en profondeur, ce qu’il a souvent fait à Clemson. Mais Muse a également le potentiel de jouer plus près de la ligne de mêlée.

Pour décrocher Muse, j’ai dû donner le choix de Baltimore 236 au repêchage de cette année avec le choix de septième tour de Green Bay en 2021.

7e ronde, Choix 242: Stanford Samuels III CB – Florida State

Au fond du projet, chaque choix est un billet de loterie et je pensais que prendre Stanford Samuels à ce stade était une sélection de bon rapport qualité-prix. Il est très capable dans la couverture de l’homme qui, une fois de plus, est un must dans la défense de Mike Pettine et il fournit également à Green Bay une profondeur bien nécessaire au coin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.